International

L’audition de la chancelière Angela Merkel s’annonce houleuse lors des rituelles questions au gouvernement, ce mercredi midi au Bundestag. Jour après jour "l’affaire des réfugiés de Brême" prend de l’ampleur en Allemagne et l’opposition a bien l’intention de faire monter la sauce.

L’affaire est partie de l’antenne de l’office allemand des migrations, le "Bamf", à Brême, au nord-ouest de l’Allemagne. Une enquête interne aurait montré que 1 200 demandes d’asile y auraient été approuvées sans audition ou vérification formelle d’identité. Il s’agirait essentiellement de demandes déposées entre 2013 et 2016 par des membres de la minorité yézidie syrienne. Le procureur de Brême a indiqué que six personnes étaient en examen, dont un ancien directeur du Bamf.

(...)