International Angela Merkel et Horst Seehofer s’opposent, en attendant les réunions européennes. Entretien.

Angela Merkel marche sur un fil. La chancelière démocrate-chrétienne (CDU) sait que son ministre de l’Intérieur Horst Seehofer, président des sociaux-chrétiens bavarois (CSU), l’attend au tournant, menaçant d’agir unilatéralement si elle n’obtient pas de ses partenaires européens un durcissement de la politique migratoire. Dimanche, à quelques jours du Conseil européen, seize pays sont attendus à Bruxelles pour discuter de solutions européennes à la question. Marcus Obrecht, politologue à l’université de Fribourg, analyse les enjeux politiques en Allemagne.

Horst Seehofer pourrait-il aller jusqu’à risquer de faire chuter la grande coalition (CDU-CSU-SPD) au pouvoir à Berlin ? Ou trouvera-t-il de toute façon quelque chose dans les conclusions du mini-sommet de dimanche et du Conseil européen de jeudi et vendredi pour dire qu’il a obtenu gain de cause sur la migration ?

(...)