International

Son nom circulait avec insistance ces derniers jours : Edouard Philippe, membre du parti Les Républicains, sera bien le Premier ministre d'Emmanuel Macron.

L'annonce, très brève, a été officialisée par Alexis Kohler, le nouveau secrétaire général de l'Elysée. Et ce, après un important retard. En effet, elle devait être faite ce matin. Un communiqué de presse de l'Elysée a ensuite indiqué qu'elle interviendrait à 14h30. Finalement, le nom du nouveau Premier ministre n'a été présenté que peu après 14h50.


Ce choix est crucial pour le jeune président, qui doit convaincre de sa capacité à rassembler autour de son projet "ni de droite, ni de gauche" et se cherche une majorité avant les législatives des 11 et 18 juin. La nomination d'un Premier ministre venu de la droite pourrait ainsi inciter certains, chez Les Républicains, à franchir le pas pour être candidats dans la majorité présidentielle.

Peu connu du grand public, Edouard Philippe, 46 ans, est député-maire du Havre et proche d'Alain Juppé. Il a milité dans sa jeunesse pour le socialiste Michel Rocard et sa ligne sociale-démocrate, avant de rejoindre les rangs de la droite.

"A priori il coche les cases: pour Macron, c'est un homme de droite, qui lui permet de donner une preuve de plus à son discours du 'réunissons les meilleurs pour gouverner'", analyse Chloé Morin, du centre de réflexion Fondation Jean Jaurès. La nomination d'Édouard Philippe est "une bonne opération, ça casse la droite", a assuré à l'AFP une source proche d'Emmanuel Macron.

Edouard Philippe devient le plus jeune chef de gouvernement depuis Laurent Fabius en 1984. Il est désormais chargé de former un gouvernement dans les 48 heures.


Les premiers ministres de la 5ème République

© AFP

De haut à gauche en bas à droite: Michel Debre (1959 - 1962), Georges Pompidou (1962 - 1968), Maurice Couve de Murville (1968 - 1969), Jacques Chaban-Delmas (1969 - 1972), Pierre Messmer (1972 - 1974), Jacques Chirac (1974 - 1976 and 1986 - 1988), Raymond Barre (1976 - 1981), Pierre Mauroy (1981 - 1984), Laurent Fabius (1984 - 1986), Michel Rocard (1988 - 1991), Edith Cresson (1991 - 1992), Pierre Beregovoy (1992 - 1993), Edouard Balladur (1993 - 1995), Alain Juppe (1995 - 1997), Lionel Jospin (1997 - 2002), Jean-Pierre Raffarin (2002 - 2005), Dominique de Villepin (2005 - 2007), Francois Fillon (2007 - 2012), Jean-Marc Ayrault (2012 - 2014), Manuel Valls (2014 - 2016), Bernard Cazeneuve (2016 - 2017) and Edouard Philippe (2017- ). / AFP PHOTO