International La Commission demande à Facebook et Twitter de combattre la désinformation.

Pris dans le feu du scandale concernant le vol des données de millions d’utilisateurs par Cambridge Analytica, le patron de Facebook Mark Zuckerberg s’est confondu en excuses, promettant de prendre des mesures. Mais plus que des paroles, l’Union européenne attend des actes. Ce jeudi, la commissaire européenne à l’Economie numérique, Mariya Gabriel, a enjoint les réseaux sociaux à "devenir des acteurs responsables" et à élaborer "un code de bonnes pratiques pour lutter contre la désinformation".