International

L'ancien président aurait pour sa part "pris note" des excuses de Laurent Wauquiez présentées au cours d'un entretien téléphonique, apprend-on sur BFM TV.

Ce vendredi, Quotidien avait publié un extrait sonore où l'on entendait l'actuel président des Républicains faire un discours des plus inhabituels devant les étudiants de l'Ecole de management de Lyon.

"Nicolas Sarkozy, il en était arrivé au point où il contrôlait les téléphones portables de ceux qui rentraient en Conseil des ministres. Il les mettait sur écoutes pour pomper tous les mails, tous les textos, et vérifier ce que chacun de ses ministres disait au moment où on rentrait en Conseil des ministres", expliquait notamment Laurent Wauquiez.

Le principal intéressé a, dès le lendemain, dénoncé la diffusion de son discours "enregistré de façon illégale".

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a également menacé Quotidien de donner des "suites judiciaires" à cette affaire.