International Le président français Emmanuel Macron lui-même est monté au créneau, expliquant que la règle, en droit maritime international, veut "qu’en cas de détresse, ce soit la côte la plus proche qui assume la responsabilité de l’accueil". La réaction de l’hôte de l’Elysée, pour être tardive - il ne s’était pas exprimé avant ce mardi - n’en était que plus vigoureuse, puisque Emmanuel Macron a dénoncé "la part de cynisme et d’irresponsabilité du gouvernement italien".
(...)