International

Le prince Mohammed ben Salmane, dit MBS, est en train de changer la nature du pouvoir saoudien et sa relation avec les religieux dans "une forme de modernisation autoritaire" de l’Arabie saoudite qu’il "faut prendre au sérieux".

Tel est le diagnostic du politologue de Sciences Po, Stéphane Lacroix, l’un des rares spécialistes de ce pays jusqu’ici très fermé, où le fils du Roi, qui n’a que 32 ans, abat l’un après l’autre certains des tabous les plus endurcis de la vieille monarchie saoudienne.

(...)