International Cela fait deux mois, jour pour jour, ce 24 août que les femmes ont pu prendre le volant en Arabie saoudite. Mais ce droit de conduire une voiture, annoncé l’an dernier par le prince héritier Mohammed ben Salmane au milieu d’une série de mesures économiques et sociales visant à réformer le royaume ultraconservateur, s’accompagne d’une répression politique visant les militants des droits de l’homme.
(...)