Arnault paiera ses impôts en France

AFP Publié le - Mis à jour le

Vidéo
International

Le patron de LVMH Bernard Arnault, au coeur d'une polémique après sa demande de double nationalité franco-belge, a réaffirmé dimanche qu'il continuerait "comme tous les Français" à payer ses impôts en France et récusé toute "interprétation politique" à sa démarche.

"Je suis et je resterai fiscalement domicilié en France et à ce titre, je remplirai, comme tous les Français, l'ensemble de mes obligations fiscales", a déclaré M. Arnault, interrogé par l'AFP, après que la révélation de sa démarche a enflammé le débat sur les projets fiscaux du gouvernement français. Le président François Hollande vient de réaffirmer son intention de taxer jusqu'à 75% les plus hauts revenus.

"Notre pays doit compter sur la contribution de chacun pour faire face à une crise économique profonde dans un cadre budgétaire particulièrement contraint", a ajouté M. Arnault, quatrième fortune mondiale et première d'Europe selon le magazine Forbes.

Sa demande de double nationalité "sert une démarche personnelle engagée depuis plusieurs mois, et ne doit faire l'objet d'aucune interprétation politique", a poursuivi le patron de LVMH, numéro un mondial dans le secteur du luxe.

L'homme le plus riche de France avait déjà démenti la veille tout exil fiscal en Belgique. Une source proche du dossier jointe par l'AFP avait évoqué samedi sans plus de détails un "projet" d'investissement "sensible", "qui serait facilité par le fait que Bernard Arnault ait la nationalité".

Egalement interrogé, un fin connaisseur du groupe avait, sous couvert d'anonymat, avancé la piste d'un "lien avec Albert Frère", milliardaire belge ami de M. Arnault.

Dimanche, les réactions politiques se sont encore succédées. A droite, l'ancien ministre UMP (droite, opposition) des Petites et moyennes entreprises, Frédéric Lefebvre, a appelé à ne pas lancer des "anathèmes" contre le patron de LVMH.

La présidente du parti d'extrême droite Front National Marine Le Pen s'est dite de son côté "très choquée" par la démarche de naturalisation et a estimé qu'elle donnait "un très mauvais exemple".

Au Parti socialiste (majorité), le ministre délégué à l'Economie solidaire Benoît Hamon a jugé la démarche "pas très patriote" tandis que le porte-parole du parti David Assouline a accusé la droite de vouloir "instrumentaliser" l'affaire, afin d'"encourager" l'évasion fiscale.

AFP

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Vidéo
    Les Etats-Unis se retirent de l'UNESCO, suivis par Israël

    Les Etats-Unis ont annoncé jeudi qu'ils se retiraient de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), accusant l'institution d'être "anti-israélienne". En fin d'après-midi, Israël a également et ...

  2. 2
    Photos
    Nouveau bilan de 276 morts: les photos saisissantes du pire attentat de l'histoire de la Somalie, à Mogadiscio (PHOTOS)

    Nouveau bilan : au moins 276 personnes ont été tuées et 300 blessées dans l'attentat au camion piégé mené samedi dans le centre de Mogadiscio, la capitale somalienne, a-t-on appris dimanche de source policière. Dimanche soir, le nombre de ...

  3. 3
    Une femme politique française accuse Jean Lassalle sur #BalanceTonPorc

    Depuis samedi soir, des dizaines de milliers de femmes dénoncent sur Twitter les ces de harcèlement ou d'agressions sexuelles dont elles ont été victimes.

  4. 4
    Harcèlement sexuel: la justice s'intéresse à Donald Trump

    L'équipe de campagne de Donald Trump lors de la présidentielle 2016 a reçu l'ordre par la justice de remettre tous les documents en sa possession relatifs aux diverses accusations de harcèlement sexuel ayant visé le candidat, selon le document ...

  5. 5
    Traqués de toutes parts, les djihadistes finissent par être mangés par les chiens

    Leurs corps sont enterrés dans des fosses communes - au mieux.Venus de toute la planète ou recrutés sur place, des dizaines de milliers de djihadistes qui croyaient gagner les clés du paradis terminent dans des fosses communes ou, pire, ...

cover-ci

Cover-PM