International

L'arrestation la semaine dernière aux Etats-Unis de Richard Liu, emblématique PDG du géant chinois de la vente en ligne JD.com, a découlé d'une plainte pour viol, a rapporté mardi soir le Wall Street Journal.

L'entrepreneur, Liu Qiangdong de son nom chinois, interpellé vendredi par la police de Minneapolis dans le Minnesota au nord du pays est revenu en Chine après avoir été relâché sans être inculpé.

Selon le Wall Street Journal, les autorités du Minnesota continuent d'enquêter après la plainte d'une étudiante chinoise déposée contre M. Liu.

L'arrestation de M. Liu a suscité un énorme intérêt chez les Chinois, notamment sur les réseaux sociaux, dans un pays où les réussites entrepreneuriales individuelles du type de celle de Liu Qiangdong fascinent les habitants.

Richard Liu, 45 ans, était dans cet Etat du Midwest américain dans le cadre d'un programme de doctorat sur la gestion des entreprises proposé par l'université du Minnesota.

Le bureau du procureur du comté de Hennepin a indiqué attendre que les enquêteurs soumettent le dossier avant de décider de l'inculpation ou non de M. Liu, poursuit le quotidien économique.

Sollicitée, la police de Minneapolis n'avait pas répondu dans l'immédiat. Ce weekend, elle avait indiqué que l'enquête était toujours en cours sans apporter de détails ni sur l'arrestation ni sur les allégations visant Richard Liu.

Colosse de l'e-commerce, JD.com est en concurrence agressive avec Alibaba, numéro un du secteur en Chine, les deux mastodontes s'affrontant notamment dans le créneau en plein essor de la vente de produits importés.