International

La perquisition réalisée au domicile du tueur de Carcassonne et Trèbes, Radouane Lakdim, a permis de trouver des "notes faisant allusion à (l'organisation) Etat islamique" et s'apparentant à un testament, a-t-on appris samedi de sources concordantes.

"La perquisition (...) a permis la découverte de notes faisant allusion à l'Etat islamique et faisant penser à un testament, ainsi que des supports numériques", a indiqué une source judiciaire.

Selon une source proche de l'enquête, "les enquêteurs ont retrouvé un testament écrit à la main où il se revendique de l'EI".

Les enquêteurs cherchent à déterminer les raisons du passage à l'acte de ce Français d'origine marocaine de 25 ans et à trouver d'éventuelles complicités. Se présentant vendredi comme "un soldat de l'EI", Radouane Lakdim a tué vendredi quatre personnes dans des attaques revendiquées par l'organisation jihadiste.

Fiché "S" (pour Sûreté de l'Etat) en raison de ses liens avec la mouvance salafiste depuis 2014, Radouane Lakdim avait été un temps suivi par les autorités en raison de soupçons concernant une radicalisation mais cette surveillance n'avait pas permis de déceler de signe précurseur d'actions violentes.


Des découvertes également dans le Super U

Les enquêteurs ont également fait plusieurs découvertes à l'intérieur du magasin cible de la prise d'otages à Trèbes. Ce samedi, plusieurs sources dont Le Figaro révèlent que trois engins explosifs de confection artisanale ont été récupérés dans le supermarché, ainsi qu'une arme de poing de calibre 7,65 et un couteau de chasse.


Un "hommage national" sera rendu à Arnaud Beltrame

Un "hommage national" sera rendu au lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, tué lors des attaques terroristes de l'Aude, a annoncé l'Elysée samedi.

Le Président de la République a par ailleurs "demandé la convocation cette semaine par les préfets de l'ensemble des groupes d'évaluation départementale suivant les individus ayant fait l'objet de signalements pour radicalisation", ajoute l'Elysée dans un communiqué diffusé à l'issue d'un Conseil restreint de défense.