International Le chercheur Adam Baczko parle de la dégradation de la situation en Afghanistan et de la crainte d’une surenchère, après l’attentat qui a fait 103 morts et 235 blessés à Kaboul, samedi.

L’attaque revendiquée par les talibans, qui a fait 103 morts et 235 blessés à Kaboul samedi, est le troisième attentat d’ampleur en huit jours en Afghanistan, après l’attaque de l’hôtel Intercontinental le 20 janvier et celle de l’ONG Save The Children à Jalalabad , mercredi. Adam Baczko, chercheur à l’EHESS et ­spécialiste de l’Afghanistan revient sur la situation dans le pays.


Pourquoi la situation ­sécuritaire en Afghanistan se dégrade-t-elle ?

(...)

Pourquoi les forces afghanes n’arrivent-elles pas à faire face aux attaques des talibans et de l’EI ?

(...)