International

Un rapport d'expertise demandé par les juges d'instruction chargés de l'enquête sur les attentats du 13 novembre 2015 à Paris démontre que le gilet explosif que portait Salah Abdeslam n'était pas en ordre de fonctionner, indique jeudi France Inter, qui a pu consulter ce rapport. Le gilet, abandonné par Abdeslam sur un trottoir de la capitale française, a été testé en laboratoire. Il en ressort qu'il était défectueux, rapporte France Inter. Un câble était abîmé à l'avant et une petite pièce du détonateur était cassée à l'arrière, empêchant le courant de passer et donc le dispositif de fonctionner.

Le soir des attentats, Salah Abdeslam avait renoncé à se faire exploser, abandonnant voiture et gilet explosif. Les enquêteurs ont par la suite constaté qu'il manquait la pile et le bouton poussoir à ce gilet. Toujours selon France Inter, trois amis du seul rescapé des auteurs des attentats de Paris avaient, par ailleurs, témoigné qu'il leur avait affirmé que le gilet explosif n'avait pas fonctionné.