International " Je crois que le pouvoir est maudit dans ce pays." Fidencio Ixta Rojas, sur le siège passager de la voiture, se remémore les deux années écoulées sur la côte Pacifique du Guerrero, et leur cortège incessant d’assassinats politiques dans son entourage, dont deux se sont produits durant la campagne du scrutin présidentiel, législatif et municipal de ce dimanche, la campagne électorale la plus sanglante dans l’histoire du pays.

(...)