International La Wunumbal Gaambera Aboriginal Corporation, propriétaire historique de terres reculées situées à proximité du littoral nord-ouest de l'Australie, a commencé à faire payer les passagers des navires de croisières qui visitent les chutes d'eau ou les grottes. 

Les compagnies qui acheminent les touristes sur place doivent s'acquitter cette saison d'une somme de 200 dollars australiens (134 euros) par cabine. En 2019, la taxe passera à 152 dollars (102 euros) pour chaque visiteur individuel. Ces fonds seront utilisés pour permettre aux indigènes d'accueillir les touristes, récupérer les déchets et protéger les lieux culturels. 

La démarche intervient alors que le tourisme de croisière connaît un succès croissant dans des endroits côtiers jusqu'ici isolés. Cet essor touristique s'est accompagné de dégâts sur des peintures rupestres et de déchets laissés sur des plages encore immaculées il y a peu. Des propriétaires historiques ont interdit aux touristes certains endroits sacrés.