International Une défaite au parfum de victoire. Certes l’extrémiste Norbert Hofer a été sèchement battu dimanche soir dans la course à la présidence par son rival, l’écologiste Alexander Van der Bellen (53,6 % des voix). Mais qui aurait pensé, il y a seulement un an, que ce vice-président du Parlement inconnu au bataillon serait capable de séduire des millions d’électeurs en Autriche ?
(...)