International Durant la journée du 9 septembre, les habitants des Bahamas, un archipel situé entre Cuba et la Floride, ont subitement vu l'eau les entourant disparaître. Un phénomène normal mais néamoins interpellant. 

A quelques centaines de kilomètres de là, l'ouragan Irma dévastait tout sur son passage. Quand un ouragan d'une telle envergure se produit, des répercussions à d'autres endroits de la planète sont dès lors toujours envisageables. Comment cela est-il possible ? Selon le Washington Post, l'oeil de l'ouragan est une dépression atmosphérique massive. L'air est attiré vers l'intérieur mais également l'eau. Le cyclone a dès lors attiré l'océan dans sa zone d'influence. 

Heureusement, un retour à la normale arrive vite, très vite même. En effet, lorsque l'ouragan se déplace, le phénomène de "succion" se déplace avec lui. Le lendemain, la plage avait retrouvé son aspect normal.