International

Le député Denis Ducarme (MR) demande à la ministre de la Justice Anemie Turtelboom de prendre un arrêté royal interdisant aux ressortissants belges de se battre en Syrie. Il réagit ce samedi à l’article paru dans "La Libre Belgique" indiquant qu’au moins 70 Belges se battent actuellement en Syrie, selon une estimation attribuée à la Sûreté.

"Oui, on peut sanctionner", dit-il. "Mon équipe a fait une recherche. La loi du 1er août 1979 prévoit des sanctions pénales de 3 mois à deux ans de prison. Le cas syrien s’applique. Il suffit de prendre un arrêté royal. Je requiers simplement l’application de la loi".

La loi de 1979 interdit à des ressortissants belges de se battre à l’étranger, même dans des forces armées régulières. Elle avait été adoptée à l’époque car des Belges partaient se battre dans le Sahara Occidental, un territoire revendiqué à la fois par le Maroc et le Front Polisario. Cette loi avait été utilisée dans le premier procès contre Nizar Trabelsi, faute de législation antiterroriste à l’époque.

Le député libéral demande aussi à la ministre de l’Intérieur Joëlle Milquet d’ "aller plus vite" avec son plan contre la radicalisation. "Il faut envoyer des signaux concrets à la population", nous dit-il.