International A Grenoble, où s'est tenue la convention de son mouvement Génération·s, Benoît Hamon a attaqué la politique d'Emmanuel Macron à l'égard des migrants, révélatrice, selon lui, d'une «défaite intellectuelle et morale».

A la fin de son discours de clôture de la convention du mouvement Génération·s qui s’est tenue ce week-end à Grenoble, l’eau coule sur le front de Benoît Hamon. Un proche lui tend une bière fraîche. L’ancien socialiste a l’air content. La presse, les critiques ? «Mais non, je ne boudais pas, c’est juste que je ne voulais pas parler avant mon discours : je me connais, si je commence à parler…»

(...)