"Bienvenue en Palestine": des images qui font scandale

AFP Publié le - Mis à jour le

Vidéo
International Des images montrant un haut gradé israélien frappant au visage avec son arme un militant pro-palestinien en Cisjordanie ont soulevé l'indignation et fait passer au second plan le succès revendiqué par Israël dans le contrôle de l'opération "Bienvenue en Palestine".

L'armée israélienne a suspendu un lieutenant-colonel à la suite du film, largement diffusé par les médias israéliens et sur internet, d'un incident survenu samedi au cours duquel l'officier supérieur a frappé au visage avec son M-16 un pacifiste étranger qui participait à une randonnée à vélo avec des Palestiniens en Cisjordanie occupée.

Selon les médias israéliens, il s'agit d'un militant de la cause palestinienne de 20 ans, originaire du Danemark, identifié sous le seul prénom d'Andreas.

Le clip vidéo de deux minutes montre une altercation entre des soldats israéliens, stationnés à un barrage routier au nord de Jéricho, dans la vallée du Jourdain, et un groupe de jeunes cyclistes composé de Palestiniens et d'activistes étrangers.

A un moment donné, le lieutenant-colonel Shalom Eisner, perdant visiblement son sang-froid, s'approche soudain d'un des jeunes et lui envoie violemment son fusil mitrailleur dans la figure.

L'incident, dont les images ont été postées sur internet dimanche soir et diffusées en prime time à la télévision israélienne, faisait la une des médias lundi, embarrassant les autorités israéliennes.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a condamné dès dimanche soir la conduite de l'officier, précisant qu'elle "n'est pas habituelle parmi les soldats et les commandants de Tsahal et n'a pas pas sa place dans l'armée israélienne et dans l'Etat d'Israël".

Le chef d'Etat-major israélien Benny Gantz a assuré que l'affaire "ferait l'objet d'une enquête approfondie et serait traitée avec la plus grande sévérité".

Israël se félicite chaudement

Quelques heures seulement avant la diffusion des images, plusieurs responsables israéliens, dont M. Netanyahu, s'étaient chaudement félicités de l'efficacité des services de sécurité israéliens contre l'opération de solidarité internationale "Bienvenue en Palestine".

Cette opération, qui consistait à faire venir en Cisjordanie des sympathisants du monde entier via Tel-Aviv, menaçait, selon eux, la sécurité de l'aéroport international Ben Gourion.

En juin 2010, les images de l'abordage sanglant du ferry turc Mavi Marmara par les commandos de marine israéliens (9 morts turcs) avaient fait le tour du monde, provoquant un tollé et écornant l'image d'Israël.

L'opération "Bienvenue en Palestine" s'est généralement passée dans le calme, et sans accrochages violents notables entre les participants et les plus de 600 policiers israéliens mobilisés pour l'occasion.

Sur les quelque 1.500 participants espérés, seuls 79 militants ont débarqué ce week-end à Ben Gourion, l'immense majorité des 1.500 participants espérés ayant été bloquée dès l'embarquement dans les pays de départ.

"Un moment particulièrement embarrassant pour Israël"

Sur ces 79 militants, 21 ont déjà été renvoyés dans leur pays d'origine et 56, parmi lesquels 43 Français, qui ont refusé de repartir, ont été placés en détention dans deux centres pour les étrangers illégaux, a précisé lundi le ministère de l'Intérieur. Trois militants ont réussi à se rendre à Bethléem, selon le comité d'accueil.

"La diffusion sur internet du clip vidéo montrant Eisner balançant un fusil d'assaut M-16 dans la figure d'un militant de gauche intervient à un moment particulièrement embarrassant pour Israël", souligne Amos Harel, analyste militaire du quotidien Haaretz.

"Juste au moment où une 'flightilla' de militants pro-palestiniens étrangers --qui avait été considérablement surestimée par le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch-- était en train de s'éteindre, comme prévu, dans un murmure", ajoute-t-il.

Les images du lieutenant-colonel Eisner font suite à une série de photos et de vidéos, diffusées en 2010, montrant les abus de soldats israéliens contre des Palestiniens en Cisjordanie qui avaient fait scandale.

AFP

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Vidéo
    La femme de Tariq Ramadan sort de son silence

    La justice a reporté jeudi l’examen de la demande de liberté de l’islamologue, accusé de deux viols, le temps d’une expertise médicale. En réaction, le cercle de ses soutiens s’élargit.

  2. 2
    Le président congolais Joseph Kabila sort indemne d'un accident de la route en Zambie

    Le président congolais Joseph Kabila est sorti indemne d'un accident de la circulation qui a impliqué son convoi dimanche lors d'une visite officielle en Zambie, le deuxième du genre en une semaine, a rapporté la presse locale. Un camion léger a ...

  3. 3
    Vidéo
    Sarkozy à Wauquiez: "Beaucoup de monde me disait que tu n'étais qu'une grosse m****"

    Le Canard Enchaîné qui sort en kiosque ce mercredi 21 février rapporte une conversation entre l'ancien président français et le président des Républicains (LR), Laurent Wauquiez. Celui-ci a appelé Nicolas Sarkozy pour s'excuser de ses propos tenus ...

  4. 4
    Caroline Fourest porte plainte contre Tariq Ramadan : "Je suis lassée d'endurer ses calomnies à chaque fois qu'il doit rendre compte de ses actes"

    L'essayiste française Caroline Fourest, soupçonnée par la défense du théologien suisse Tariq Ramadan de collusion avec les deux femmes l'accusant de viol, va porter plainte pour dénonciation calomnieuse via son avocat Patrick Klugman qui a fustigé ...

  5. 5
    En détention provisoire pour viols, Tariq Ramadan a été hospitalisé

    Tariq Ramadan, en détention provisoire pour viols, a été hospitalisé vendredi soir, a annoncé samedi le comité de soutien de l'intellectuel musulman, qui affirme souffrir d'une sclérose en plaques et attend les résultats d'une expertise médicale ...

cover-ci

Cover-PM