International

Le bilan des décès liés à l'ouragan Irma s'est alourdi mardi en Floride, pour grimper à 12 morts dans cet Etat américain. Bâtiments effondrés, mobile homes écrasés et tonnes de débris à perte de vue: Irma a laissé dans son sillage des dégâts considérables, notamment dans l'archipel floridien des Keys, que le cyclone avait atteint dimanche matin, avec 85% des habitations totalement ou partiellement détruites. Alors que la plupart des habitants sont rentrés pour constater les dégâts mardi, le porte-parole des services d'urgence de la Floride (Florida Division of Emergency Management), Alberto Moscoso, a annoncé dans la soirée un nouveau bilan de 12 morts, sans préciser les causes des décès.

Plus tôt, le président américain Donald Trump a annoncé qu'il se rendrait jeudi en Floride pour constater l'ampleur des dommages, accompagné de son épouse Melania.

L'Etat comprend l'archipel des Keys, une langue de terre étroite à seulement quelques mètres au-dessus du niveau de la mer, qui offrait mardi un spectacle de désolation. "En gros, toutes les maisons dans les Keys ont été impactées d'une façon ou d'une autre", a indiqué mardi le chef de l'Agence américaine des situations d'urgence (Fema), Brock Long. Quelque "25% des maisons dans les Keys ont été détruites et 60% ont été endommagées", a-t-il précisé.

Dans le reste de la Floride, moins sévèrement touché, la vie reprenait lentement un cours normal, le même jour, même si plus de 15 millions de personnes y restaient privées d'électricité. L'aéroport de Miami a repris mardi une activité limitée, opérant à 30% de ses capacités. La ville n'a pas échappé aux pillages et 25 personnes ont été arrêtées, selon les services de police. A Orlando, le parc d'attraction Disney World a rouvert ses portes.