International

François Hollande passera le pouvoir à Emmanuel Macron à la tête de l'Hexagone ce dimanche. Pendant cinq ans, le président français a eu pas mal de déboires au niveau politique et personnel.

Dans sa communication, il n'a pas toujours été bon, il a fait de nombreuses erreurs et a dû subir les coups bas de certains ministres. La poisse a aussi émaillé plusieurs de ses sorties.

Petit florilège des scandales, polémiques et autres bourdes qui ont émaillé le quinquennat du "président normal".


Ses galères météorologiques

A plusieurs reprises lors de son quinquennat le président a été douché par la pluie. C'est le cas dès son investiture le 15 mai 2012 au cours de laquelle il remonte les Champs-Elysées et se recueille sur la tombe du soldat inconnu sous une pluie battante.

© MARTIN BUREAU AFP

Quelques jours plus tard, le Falcon 7X présidentiel est contraint de faire demi-tour après avoir été frappé par la foudre. Hollande se rendait en Allemagne.

Une autre image marquante restera le discours qu'il avait prononcé sur l'Ile de Sein pour commémorer le ralliement de cette île bretonne à la France libre. Il choisit, en effet, de prononcer son discours en pleine tempête, sans parapluie.

© AFP

Ces déboires si fréquentes avec la météo ont en tout cas fait rire les Britanniques qui l'ont surnommé Rain Man .


Quand Merkel doit guider Hollande

Pas évident de connaître parfaitement le protocole lorsque l'on vient d'être élu. Lors de sa première rencontre avec Angela Merkel le 15 mai 2012, le socialiste a connu quelques hésitations sur le tapis rouge.

La chancelière allemande a même dû le tirer par le bras pour continuer à avancer alors qu'il s'attardait devant des militaires.


Valérie Trierweiler soutient l'opposant de Ségolène Royal

Du côté personnel, le quinquennat présidentiel a été également mouvementé pour François Hollande. Dès la campagne pour les législatives, en juin 2012, sa compagne de l'époque, Valérie Trierweiler, tacle son ancienne concubine dont il est encore très proche: Ségolène Royal.

Dans un tweet, elle apporte ainsi son soutien à Olivier Falorni, l'opposant dissident de Royal à la Rochelle.

© Twitter

Falorni sera élu au second tour avec 62,97 % des suffrages exprimés contre 37,03 % pour Royal...


Polémique après une blague sur Sarkozy

Le salon de l'agriculture est une étape obligée de tous les présidents durant lequel ils doivent serrer des mains, sourire, goûter aux produits du terroir et pourquoi pas faire quelques blagues. Ce fut le cas de François Hollande lorsqu'il répond à un enfant.

- "Je l'ai jamais vu Nicolas Sarkozy

- Bah, tu le verras plus..."


Une pique à son prédécesseur qui n'est pas bien passée puisqu'elle avait provoqué l'ire des soutiens de Sarkozy.



L'Affaire Leonarda

Cette une affaire qui a fait aussi beaucoup parler lorsque, le 9 octobre 2013, la police a embarqué une jeune collégienne kosovare, Leonarda Dibrani, lors d'une sortie pédagogique pour la reconduire à la frontière.

Des milliers de lycéens sont alors descendus dans la rue en guise de soutien. François Hollande a finalement proposé à l'ado de revenir en France mais sans sa famille.


Elle a finalement refusé sa proposition... Aujourd'hui, la jeune fille a été naturalisée en Croatie.


L'affaire du scooter et Closer

C'est ce qu'on appelle une bombe... Le 9 janvier 2014, le magazine people Closer fait sa Une sur François Hollande et dévoile des clichés de ce dernier se rendant à scooter et en cachette la nuit pour retrouver sa maîtresse, Julie Gayet.

© CLOSER

Une affaire qui va ébranler le pays et provoquer l'hystérie de Valérie. La journaliste avait, ainsi, été admise à l'hôpital après la révélation du magazine.

Cette dernière se vengera en publiant Merci pour ce moment, un ouvrage dans lequel elle égratignera son ex. "Il s'est présenté comme l'homme qui n'aime pas les riches. En réalité, le président n'aime pas les pauvres. Lui, l'homme de gauche, dit en privé : ‘les sans-dents' très fier de son trait d'humour."


"On a essayé de vous faire signe" à une athlète malvoyante

On connaissait la bourde de François Feldman lors du téléthon qui avait lancé un "Tout le monde debout" devant un parterre de personnes handicapées avant de se rattraper et de ponctuer sa phrase d'un "là-bas" .

Durant les Jeux olympiques de Rio, le président français a commis une petite bourde devant Assia el-Hannouni, une sportive handisport médaillée d'or. "De là-haut, on a essayé de vous faire signe", lui a-t-il lancé en félicitant cette malvoyante avant de rendre compte de sa bourde.


Condoléances au peuple chinois à Tokyo

En visite à Tokyo en juin 2013 pour rencontrer le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, François Hollande a commis un lapsus en confondant le Japon et la Chine.

Alors qu'il évoquait la prise d'otage sanglante d'In Amenas, il a exprimé "les condoléances du peuple français à l’égard du peuple chinois" , au lieu du peuple japonais.


Valls "sain et sauf" en Algérie

Lors d’un discours devant le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), le président pense faire une blague, mais crée un petit incident diplomatique avec l'Algérie en plaisantant sur le fait que Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, était revenu "sain et sauf" d'Algérie ponctué d'un "c'est déjà beaucoup."


Une vanne qui n'a pas fait du tout rire l'Algérie puisque le chef d'Etat a dû rédiger un communiqué officiel pour faire part de ses "sincères regrets".


Cahuzac, Aquilino Morelle...

François Hollande ne s'est pas toujours entouré des bonnes personnes durant son mandat.

A plusieurs reprises, des scandales ont éclaté. Le premier fut l'oeuvre d' Aquilino Morelle. Dans une enquête du 17 avril 2014 , le conseiller de l'Elysée avait notamment été épinglé pour son train de vie entre utilisation d'un chauffeur personnel pour son fils et le fait de s'être fait cirer ses chaussures de luxe dans les locaux de l'Elysée. Entre autres. Il avait été contraint de démissionner.

Ce fut le cas de Jérôme Cahuzac accusé de fraude fiscale et blanchiment d'argent alors qu'il était ministre du Budget..

On peut citer également le cas de l'ancien secrétaire d’Etat au commerce extérieur Thomas Thévenoud qui n'avait pas déclaré ses revenus en 2012. Il avait justifié cette faute par une "phobie administrative".

En fin de quinquennat, Bruno Le Roux , ministre de l'Intérieur démissionnaire, a été accusé d'avoir employé ses filles comme collaboratrices parlementaires.

Il y eut, en outre, les démissions des frondeurs du PS tels qu'Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Christiane Taubira ou encore Aurélie Filippetti.

Enfin, on peut parler de la "trahison avec méthode" du nouveau président Emmanuel Macron ou encore des ambitions présidentielles de son second Premier ministre,  Manuel Valls .


L'ouvrage "Un président ne devrait pas dire ça..."

Les journalistes du "Monde" Gérard Davet et Fabrice Lhomme ont réussi un joli coup en interrogeant François Hollande régulièrement pendant son mandat. Le président pensait pouvoir relire l'ouvrage, les deux journalistes ont refusé.

© Print screen couverture

Le bouquin a fait polémique puisque Hollande égratigne les footballeurs, les magistrats, Nicolas Sarkozy... 663 pages qui l'auraient, parmi d'autres raisons, poussé à ne pas se représenter.


Sa chute en Haïti, les feuilles qui s'envolent

Rater une marche dans un escalier, ça arrive à tout le monde. Quand c'est le chef de l'Etat qui chute, ça fait évidemment le tour de la toile. La preuve avec cette gamelle de François Hollande qui tombe avant un discours prononcé sur la place centrale de Port-au-Prince (Haïti). Classe, le président Michel Martelly s'est précipité pour l'aider.


Dans la même veine, il y a cette arrivée magnifique à Manille. A peine sur l'estrade, les feuilles de son discours se sont toutes envolées. "C'est pas grave" , avait-il assuré avant de commencer.