International Politiquement, le départ du ministre des Affaires Boris Johnson est une mauvaise affaire pour la Première ministre Theresa May. Il est toujours plus prudent de garder ses ennemis auprès de soi. Mais dans le même temps, l’action de l’ancien maire de Londres à la tête du Foreign Office a été une source d’embarras pour Londres à plus d’une reprise, en raison de ses déclarations à l’emporte-pièce et de ses maladresses diplomatiques.
(...)