International "Peu importe votre importance, la Loi reste au-dessus de vous." L’avenir politique de l’ancien président brésilien Luiz Inacio da Silva, dit Lula, s’annonçait compromis, mercredi soir, alors que le deuxième des trois juges du tribunal régional fédéral de Porto Alegre, Leandro Paulsen, s’apprêtait à faire part de sa décision dans le cadre du jugement en appel de l’ex-chef d’Etat, condamné en première instance pour "corruption passive" et "blanchiment d’argent".