International

Le nombre des Britanniques devenus citoyens d'un autre Etat membre de l'UE a plus que doublé en 2016, l'année du référendum au Royaume-Uni qui a décidé la sortie de ce pays de l'Union, selon des chiffres diffusés lundi. 

En 2016, le nombre des ressortissants du Royaume-Uni devenus citoyens d'un autre Etat membre de l'Union (sans perdre pour autant leur citoyenneté d'origine) s'est élevé à 6.555, contre 2.478 en 2015, soit une augmentation de 165%, a annoncé l'Office européen des statistiques Eurostat.

Au référendum du 23 juin 2016, la majorité des ressortissants du Royaume-Uni s'étaient prononcés pour une sortie de leur pays de l'UE. Jamais auparavant la population d'un Etat membre de l'Union n'avait réclamé de la quitter.

Depuis, l'UE et le gouvernement britannique ont entamé des négociations de sortie et le 29 mars 2019, à 23H00 GMT, le Royaume-Uni cessera officiellement de faire partie de l'Union européenne.

Selon Eurostat, en 2016, près d'un million de personnes (994.800) au total se sont vu octroyer la nationalité d'un Etat membre de l'UE, soit 18% de plus qu'en 2015.

Les citoyens marocains formaient le plus grand groupe de nouveaux citoyens de l'UE : 101.300 au total, qui sont devenus en très grande majorité espagnols (36,5%), italiens (34,8%) ou français (17,5%).