International Chaque chose en son temps. La ligne de l’Union européenne reste immuable. Elle voulait que des progrès suffisants aient été enregistrés dans le processus de retrait du Royaume-Uni avant de commencer à discuter de l’après-Brexit avec Londres. Ayant conclu, en décembre dernier, que c’était le cas, les leaders européens ont accepté d’ouvrir les négociations sur une phase de transition.