International

Le président du Conseil européen Donald Tusk a affirmé "rester convaincu qu'un compromis bon pour tous sur la sortie du Royaume-Uni de l'UE est encore possible", dans un communiqué publié vendredi soir.

M. Tusk, qui représente les Etats membres de l'Union, a répondu ainsi à la Première ministre britannique Theresa May qui avait auparavant accusé l'UE d'être à l'origine de "l'impasse" dans les négociations du Brexit.

"La position du Royaume-Uni présentée juste avant et durant la réunion de Salzbourg était étonnamment dure et en réalité sans compromis", a expliqué.

"Sur la question irlandaise ou les règles de la coopération économique, les propositions du Royaume Uni doivent encore être retravaillées et de nouveau négociées", a réaffirmé M. Tusk, comme il l'avait déjà dit la veille en Autriche.

Mais s'efforçant de dédramatiser la situation, le Polonais a affirmé "dire ces mots en tant qu'ami proche du Royaume-Uni et sincère admirateur du Premier ministre Theresa May".

Jeudi, les 27 chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE, réunis à Salzbourg (Autriche) pour un sommet informel, avaient appelé Theresa May à revoir sa copie pour finaliser les négociations du Brexit, entrées dans leur phase décisive mais toujours bloquées par le dossier irlandais.