International Des officiels du régime "tirent sur cette corde pour rallier les gens".

Le président de la Conférence des évêques catholiques du Burundi, Mgr Joachim Ntahondereye, évêque de Muyinga (nord du pays), est à Bruxelles à l’occasion du Carême de partage d’Entraide et Fraternité. Il doit rencontrer le ministre belge de la Coopération, Alexander De Croo (libéral flamand), et être reçu au cabinet des Affaires étrangères et par la commission Relations extérieures de la Chambre. Le prélat a donné une conférence devant des membres d’Entraide et Fraternité, à laquelle a assisté "La Libre Belgique".

Le prélat a présenté la situation difficile du Burundi : un pays très pauvre, dont 58 % de la population a moins de 20 ans (l’âge moyen est 17 ans !) et où naissent 6,4 enfants par femme. Avec une moyenne de 300 habitants au km2 et 74,4 % de la population qui vit de l’agriculture ou de l’informel, on ne s’étonnera guère que 48 % des Burundais vivent dans une extrême pauvreté.