International

Un Burger King a été épinglé par les autorités sanitaires au Canada pour avoir logé des travailleurs étrangers dans le restaurant et a depuis retiré tous les matelas, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Lors d'une visite inopinée dans ce restaurant de l'Alberta (ouest), les inspecteurs des services sanitaires de la province ont découvert des matelas et des équipements ménagers "pour des travailleurs étrangers", selon leur rapport rendu public et adressé au propriétaire du restaurant, Sadiq Holdings.

L'agence provinciale a exigé que le propriétaire du restaurant retire "tous matelas et meubles associés" et de ne plus y laisser dormir ou vivre des employés.

Une visite de contrôle mercredi a permis de vérifier le respect de cette injonction, ont indiqué les services sanitaires.

"Personne ne devrait être traité de manière indigne", a critiqué jeudi la députée locale et ministre provinciale de l'Environnement Shannon Phillips au quotidien Calgary Herald.

La ministre provinciale du travail Christina Gray s'est également dite "très troublée" par ces révélations.

Le document des autorités sanitaires rappelle que les zones de préparation de nourriture d'un restaurant doivent être séparées de tout espace d'habitation pour des raisons sanitaires.

La maison-mère de Burger King, qui a racheté la chaîne canadienne Tim Hortons, a souligné au Calgary Herald que son franchisé avait nié les accusations d'hébergement de travailleurs étrangers.