International

L'ex-président régional catalan Carles Puigdemont a présenté lundi une plateforme visant à unir les différentes factions de l'indépendantisme de cette région d'Espagne, avec comme objectif final un "Etat indépendant en forme de République". L'initiative, baptisée "Appel national pour la République", a pour ambition de devenir à l'automne un nouveau parti qui absorberait les actuelles formations indépendantistes, dont les stratégies ont divergé à de nombreuses reprises ces dernières années.

"Nous sommes plus forts si nous sommes capables d'agir de manière transversale et unie, à travers tout le spectre idéologique", a déclaré M. Puigdemont, qui participait à l'événement organisé à Barcelone via une liaison vidéo depuis l'Allemagne, où il fait l'objet d'une procédure d'extradition vers l'Espagne.

A la différence d'autres mouvements séparatistes comme en Ecosse, où l'indépendantisme se concentre dans un seul grand parti (SNP), la Catalogne compte au moins trois partis séparatistes influents: le conservateur PdeCAT de Puigdemont, le progressiste ERC et la gauche radicale de la CUP.

Malgré leurs différences, ces trois formations ont impulsé ensemble un processus séparatiste qui a culminé le 27 octobre avec l'infructueuse déclaration d'une République catalane indépendante par le parlement régional.