International

Le Premier ministre belge Charles Michel a appelé vendredi à une "solution pacifique" à la crise catalane sur Twitter. Le parlement catalan a voté vendredi après-midi une résolution déclarant la Catalogne comme Etat indépendant sous forme de république. Le Sénat espagnol s'est ensuite prononcé en faveur de l'article 155 de la Constitution qui place la région espagnole autonome sous tutelle. "Une crise politique ne peut être résolue que par le dialogue. Nous appelons à une solution pacifique, dans le respect de l'ordre national et international", a tweeté Charles Michel en anglais.

Le Premier ministre avait déjà appelé au dialogue après la tenue du référendum sur l'indépendance catalane organisé le 1er octobre dernier et qui avait été émaillé de violences. Il avait alors été un des premiers et des seuls dirigeants européens à s'exprimer.

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a lui affirmé sur Twitter que le vote du parlement catalan ne changeait rien pour l'Union européenne. "J'espère que le gouvernement espagnol favorisera la force de l'argumentaire et non la voie de la force", a-t-il encore écrit.

Vendredi après-midi, le parlement de Catalogne a voté, à majorité absolue, en faveur de la résolution exhortant l'exécutif régional indépendantiste à déclencher la sécession de la région.

Les sénateurs espagnols se sont ensuite prononcés à Madrid en faveur de l'article 155 de la Constitution qui place la Catalogne sous tutelle.