International

Le Premier ministre belge Charles Michel n'a pas eu d'échanges jeudi avec son homologue espagnol Mariano Rajoy, en marge du Conseil européen, car "cela n'était pas nécessaire", a-t-il expliqué, niant à nouveau toute crise ou incident avec l'Espagne. Des quotidiens flamands faisaient état jeudi matin de tensions diplomatiques entre Bruxelles et Madrid à la suite de propos tenus par M. Michel. Ce dernier avait démenti ces affirmations dès son arrivée au Conseil européen jeudi après-midi.

"Il y a eu des interprétations de propos médiatiques que j'ai tenus et que je maintiens", a martelé M. Michel à l'issue de la première session du travail des chefs d'Etat et de gouvernement.

Le Premier ministre a maintenu son appel à un dialogue entre le gouvernement espagnol et les autorités catalanes, tout en condamnant toute forme de violence.

"Je n'ai pas l'intention d'alimenter davantage cette discussion. Il n'y a pas de quoi fouetter un chat", a conclu le chef du gouvernement belge.