International

La France a vécu dans l'euphorie d'une victoire à la Coupe du monde dimanche soir. Des millions de citoyens ont arpenté les rues et places publiques pour célébrer ce moment si particulier.

La fête aurait cependant dégénéré par endroits. Le site Buzzfeed affirme que "de nombreuses femmes qui sont descendues dans la rue fêter ça avec leurs compatriotes ont été embrassées par surprise ou de force, touchées, frottées".

Le média a notamment recueilli les explications de Mélody, après que la jeune femme a partagé son expérience sur Twitter. Elle se trouvait dans une station de métro à Paris, vers 21h.

A Buzzffed, elle explique : "C'est hyper frais, je me repasse les événements en boucle en me disant que j’aurai dû hurler. C’est violent de se souvenir du poids du corps d’un inconnu. Et ce sentiment d’être toute seule, sans quiconque à qui demander de l’aider m’a aussi pas mal chamboulée."


Une autre agression se serait déroulée près de l'Hôtel de Ville de Rouen.

"Je lui ai collé une droite au niveau de l’œil. Je me suis rappelé tous mes entraînements de boxe et les paroles de mon entraîneur qui me disait que vu que j'étais petite j'avais pas le choix que de taper là où ça fait mal et surtout jouer sur l'effet de surprise! (...) Ses potes n'ont pas eu le temps de réagir que j'avais déjà pris la poudre d'escampette en slalomant entre les groupes de personnes présents sur les lieux", détaille-t-elle à Buzzfeed.


Un compte a compilé les plaintes circulant sur Twitter. Il nous est cependant impossible de confirmer l'authenticité de ces témoignages.

© Twitter


© Twitter


© Twitter


© Twitter


© Twitter


Buzzfeed affirme que la préfecture de police n'a pas pu lui fournir d'informations sur ces agissements et que le parquet de Paris n'a pas répondu à ses appels.