International

Les commentaires multiples ont salué la prestation "honnête et rafraîchissante" du président français, avec, très souvent, une once d'envie.

On l’a baptisé Jupiter ou Napoléon, comparé à Tony Blair, pour sa jeunesse et son charisme, mais jamais sans doute Emmanuel Macron n’avait été qualifié de "bouffée d’air frais". C’est pourtant le jugement qu’a porté dimanche Lionel Barber, directeur de la rédaction du Financial Times.

Les réseaux sociaux se sont enflammés après la prestation télévisée du président français sur la BBC, dans l’émission politique de référence du dimanche matin, animée par le journaliste Andrew Marr.