International

Le Premier ministre belge a invité douze de ses pairs à discuter librement, jeudi soir, de divers sujets. Dont le budget européen post-2020 et les questions institutionnelles, qui figurent à l’agenda du sommet européen de ce vendredi.

Il faut n’avoir jamais entendu le Premier ministre Charles Michel parler d’Europe pour ignorer qu’il veut installer la Belgique “dans le cockpit européen” – c’est son mantra. L’organisation d’un “mini pré-sommet” européen, jeudi soir, à la veille de la réunion informelle des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union est l’illustration de cette volonté belge de peser dans le débat européen.

Voici en quoi consiste cette réunion.