International Peter Tefft, un Américain de 30 ans, ne s'attendait pas à ce que sa famille réagisse de la sorte. Après avoir activement participé aux rassemblements racistes à Charlottesville, il a publiquement défendu l'homme ayant foncé avec sa voiture dans les contre-manifestants, tuant une femme sur son passage. Dans sa famille, c'est l'incompréhension.

Selon le Huffington Post, Peter Tefft a été renié par sa famille suite à sa participation au rassemblement raciste. son père, Pearce Tefft, explique cette décision à travers une lettre ouverte publiée dans The forum, un journal de Fargo dans le Dakota du Nord. Selon lui, toute la famille répudie "la rhétorique et les actions viles, haineuses et racistes de Peter". "Nous ne savons pas où il a appris ces croyances. Il ne les a pas apprises à la maison."

La seule condition pour qu'il puisse revenir à la maison ? Que Peter renonce à ses croyances haineuses. La famille est complètement désemparée face au comportement du jeune homme "J'ai partagé ma maison et mon cœur avec des amis et des connaissances de toutes les races, de tous les sexes, de toutes les religions. J'ai appris à tous mes enfants que les hommes et les femmes étaient égaux. Que nous devons nous aimer tous les uns les autres de la même façon."

Son neveu, Jacob Scott, ne veut plus non plus entendre parler de son oncle. Sur Facebook, il insiste sur le fait qu'il n'a absolument plus rien à voir avec lui et qu'il le renie à cause de son idéologie nazie. Il va jusqu'à demander à Peter Tefft de changer de nom de famille.

Un message de soutien à celui qui a renversé la jeune femme 

Peter Tefft se définit comme un "activiste pro-blanc" sur les réseaux sociaux. Le dimanche 13 août, il a affiché sur Facebook son soutien à James Field, l'activiste responsable de la mort de Heather Heyer, 32 ans. Elle manifestait pour la paix et contre le racisme quand elle a été fauchée par celui-ci. "Des accidents mortels arrivent tout le temps et il est évident que la voiture du jeune homme était attaquée de part et d'autre par une foule d'antifascites (...) sa vie était clairement mise en danger." La faute à qui alors ? Selon lui, "le sang est sur les mains de la police, de la ville de Charlottesville et de l'état de Virginie". 

Pourquoi a-t-il participé à la marche néonazie ? Peter Tefft soutient le droit aux "blancs" d'exister et protestait contre l'effacement de la culture américaine, son histoire et la défense du 1er amendement. Il a également menacé dans une vidéo que tous ceux qui s'opposeraient à cette idéologie "iraient dans les fours", allusion aux fours crématoires utilisés pour "exterminer" les juifs.


Les réactions des internautes ne se sont pas faites attendre puisque le post facebook diffusé publiquement a été commenté plus de 4.580 fois en trois jours, la plupart des commentaires étant des insultes et des menaces adressées au jeune homme. Des internautes n'ont pas hésité à diffuser son adresse.


Comment peut-on en arriver là ?

La famille du jeune homme a été interviewée par CNN. Selon son neveu, Peter Tefft se serait "radicalisé comme l'Etat Islamique procède avec ses recrues", à travers des sites internet comme Infowars. Le jeune homme décrit Peter comme "un maniaque qui s'est détourné de nous. (...) Il nous terrifiait, nous ne nous sentions pas en sécurité avec lui et nous ne savons pas comment il a fait pour se retrouver sur cette voie".