International

Un malaise règne en effet sur l’Allemagne depuis que le parti d’extrême droite, l’AfD, qui est entré au Parlement en septembre, s’affiche sans complexe au côté d’un mouvement explicitement xénophobe, Pegida, et de groupuscules néonazis. Samedi, cette convergence de mécontents avait mobilisé pas moins de 4 500 personnes, après avoir déjà fait descendre 6 000 manifestants dans la rue une semaine plus tôt.

(...)