International Le nombre de décès de cyclistes est pour la première fois supérieur à celui des automobilistes aux Pays-Bas.    

Les chiffres du Bureau central de statistiques révèlent qu'en 2017, 206 cyclistes ont perdu la vie pour 201 automobilistes.

Depuis 2016, le nombre d'accidents mortels sur les routes a chuté de 30% et ceux des cyclistes connaissent la tendance inverse pour une augmentation de 9%. 

Les raisons de la hausse de ces chiffres? Tout d'abord, les progrès techniques: « La réduction du nombre de décès de la circulation automobile provient en grande partie des progrès techniques rendant les véhicules plus sûrs, comme les airbags », indique le CBS. Ensuite, les usagers qui tapotent sur leur téléphone tout en pédalant. Et surtout, l'utilisation des vélos électriques! Ils sont de plus en plus utilisés par une population vieillissante et sont à l'origine de la majorité des accidents (1 sur 4). Dans les 3/4 des cas d'accidents mortels avec des vélos électriques, les usagers avaient plus de 65 ans.

Les seniors concernés par 2 accidents mortels sur 3 

Les cyclistes de plus de 65 ans représentent 66,6% des cas d'accidents mortels. « Cette proportion est relativement importante, sachant que cette tranche d'âge parcourt le moins de kilomètres », remarque le CBS. Les moins de 18 ans ne représentent que 3% des cas. 

Pour remédier à ce phénomène, l'association néerlandaise des cyclistes, Fietsersbond, conseille aux personnes âgées de suivre une formation avant d'enjamber tout vélo électrique.