International Confrontés à l’attrait exercé par la République populaire de Chine (celui d’une grande puissance et d’un vaste marché), les gouvernements taïwanais successifs ont longtemps usé - et abusé - de l’unique avantage comparatif de l’île : sa richesse. Ils ont donc puisé dans les coffres bien garnis du Trésor public pour mener ce que, à Pékin, on qualifiait avec mépris de "diplomatie du dollar". (...)