International

Cinq activistes de Femen ont manifesté seins nus devant la Grande Mosquée de Bruxelles jeudi matin. Le mouvement Femen avait en effet appelé à un "djihad topless" dans plusieurs villes européennes en soutien à Amina, une Tunisienne âgée de 19 ans qui a suscité un scandale dans son pays en diffusant sur internet des photos d'elle-même torse nu. La jeune femme a disparu depuis quelques jours.

Selon la police locale, la manifestation, qui n'était pas autorisée, s'est déroulée sans incident. Les cinq activistes ont manifesté seins nus en criant des slogans tels que "Free Amina" et "Fuck your morals! ". L'action, qui s'est tenue devant la Grande Mosquée de Bruxelles, située dans le parc du Cinquantenaire, a duré une dizaine de minutes. Des actions similaires se sont également tenues en France, en Italie et en Allemagne notamment.

A Berlin, six militantes ont manifesté la poitrine nue, recouverte de slogans, par des températures glaciales devant le plus ancien lieu de culte musulman de la capitale allemande, la mosquée Ahmadiyya, scandant en coeur "Freedom for women", ou encore "Fuck islamism", a constaté l'AFP.

A Paris et Kiev les manifestations organisées dans le cadre de cette journée internationale "topless jihad" ont donné lieu à des interpellations. Les militantes entendaient soutenir Amina Tyler, la jeune Tunisienne qui avait fait scandale en publiant mi-mars des clichés d'elle la poitrine nue.

La manifestation berlinoise s'est déroulée en présence de Nina Chevtchenko, l'une des fondatrices du mouvement. "C'est notre manière de soutenir Amina (...) Personne n'a le droit de se servir de la religion, ou de choses sacrées, pour abuser des femmes", a déclaré en anglais cette femme aux journalistes présents. "Nos seins seront plus forts que leurs pierres"!

A Kiev, berceau des Femen, deux jeunes femmes aux seins nus ont protesté avec le slogan "Free Amina" écrit en lettres noires sur leur torse devant l'unique mosquée de la capitale ukrainienne. Elles ont été interpellées moins d'une minute après leur arrivée par des policiers. A Paris, une quinzaine de militantes aux seins nus ont tenté en vain de s'approcher de l'ambassade de Tunisie mais elles ont été bloquées à la sortie du métro avant d'être interpellées, a constaté un photographe de l'AFP.

Des slogans en anglais étaient peints sur leurs corps, notamment "No islamists" et "No sharia". A Milan (nord de l'Italie), trois militantes ont manifesté une dizaine de minutes devant le consulat de Tunisie. L'une d'elle arborait un dessin d'une femme nue couverte d'une écriture en arabe. A Bruxelles, cinq Femen ont manifesté dans le calme, sans présence de la police, devant la Grande Mosquée criant "Fuck your morals!".

L'une d'elle avait peint sur son corps la même inscription que la jeune Tunisienne Tyler qui avait fait scandale: "Mon corps m'appartient, il n'est l'honneur de personne".