International

Jhon Jairo Velasquez alias "Popeye", l'un des tueurs à la solde du baron de la drogue colombien Pablo Escobar, a été à nouveau arrêté vendredi à Medellin pour extorsion et association de malfaiteurs présumée, selon la police.

Popeye, 56 ans dont 23 en prison jusqu'en 2014, était surveillé par la justice pour avoir apparemment lancé des menaces depuis son compte Twitter contre Gustavo Petro, candidat de gauche à l'élection présidentielle dont le premier tour a lieu dimanche, et ses partisans.

Il a toutefois été interpellé pour "des questions d'extorsion", a précisé à l'AFP une source du Parquet spécialisée dans la lutte contre les organisations criminelles.

Depuis sa sortie de prison, Popeye -qui se présente comme le sicaire de confiance de Pablo Escobar abattu en 1993 et enterré à Medellin- s'est converti en un usager très actif et polémique des réseaux sociaux.

Il a été dénoncé mardi par le sénateur de gauche Ivan Cepeda pour des messages menaçants envers Gustavo Petro et ses partisans.

"Nous avons reçu une plainte formelle dans cette affaire et la direction du crime organisé a ouvert une enquête", avait alors précisé le procureur général, Nestor Humberto Martinez.

Popeye a affirmé pour sa part que son compte avait été piraté.