International L’Etat hébreu construit une barrière souterraine qui devrait être achevée en 2019 autour de Gaza. Coût de ces travaux : 800 millions d’euros. Ce mur enterré aura aussi de fâcheuses conséquences écologiques pour les Gazaouis. Reportage.

De ses champs, situés à l’est du camp de réfugiés de Bureij, dans la partie centrale de la bande de Gaza, Riad Elnesser aperçoit la haute silhouette des grues mobiles, derrière un remblai où sont postées des tours de guet. Sur une piste au loin, un camion toupie roule en direction du site. Les paysans palestiniens, dont les parcelles se trouvent en zone tampon, le long de la frontière avec Israël, sont les premiers spectateurs de ce chantier placé sous haute surveillance et longtemps resté secret. "Nous ne savons pas précisément ce que les Israéliens construisent, raconte Riad Elnesser. On a simplement entendu dire que ce serait un mur plus haut, et qu’il serait souterrain."

(...)