International La République démocratique du Congo n’aura pas la chance de se choisir un nouveau président en cette fin d’année 2017. Pourtant, la majorité présidentielle de Joseph Kabila, chef de l’Etat hors mandat depuis décembre 2016, a signé le 31 décembre dernier un accord avec l’opposition qui prévoit l’organisation de ce scrutin au plus tard le 31 décembre 2017. Or, ce mardi 10 octobre, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), a annoncé qu’il avait encore besoin de 504 jours pour organiser ces élections.
Une aubaine pour Joseph Kabila qui gagne, sans élections, deux années de statut présidentiel.