International

Les controverses sur la Catalogne et sur les grandes protestations récentes des retraités semblaient, vendredi, passées au deuxième rang des préoccupations des Espagnols. Le pays est, en effet, devenu jeudi 8 mars, Journée internationale des Femmes, “l’épicentre féministe” du monde, selon le titre d’un grand quotidien madrilène.

Dans la capitale, entre 170 000 manifestantes (selon le préfet) et 800 000 (selon les organisatrices) ont bloqué le centre-ville jusqu’à minuit. La Journée internationale des Femmes a débordé les prévisions du Comité 8-M (coordination de groupes féministes).