International

Le chancelier Sebastian Kurz est à Strasbourg ce mardi pour dérouler le programme de la présidence autrichienne du Conseil de l’Union européenne. Une présidence nimbée d’inquiétude liée à la présence du parti d’extrême droite (FPÖ) au gouvernement piloté par les conservateurs (ÖVP). Jérôme Segal, maître de conférences franco-autrichien à la Sorbonne et chercheur à Vienne, analyse l’impact du Parti de la liberté sur l’Autriche et l’Union. Interview.