International Les Chinois ont-ils torpillé la rencontre au sommet prévue le 12 juin, à Singapour, entre Donald Trump et Kim Jong-Un ? La question peut surprendre dans la mesure où la Chine a, plus encore que les autres pays directement concernés (Corée du Sud, Etats-Unis, Japon, Russie), tout intérêt à voir la Corée du Nord renoncer à son programme nucléaire et réintégrer le concert des nations.

Analyse et explications de ce revirement dans la péninsule coréenne alors que Donald Trump et Kim Jong-Un devaient se rencontrer en juin prochain.