International

Il creuse le déficit budgétaire et promet de grands travaux publics sur fond de crise aiguë à la Maison-Blanche.

Donald Trump a dévoilé lundi, en même temps que ses priorités budgétaires pour le prochain exercice fiscal, les grandes lignes d’un plan d’investissement de 1 500 milliards de dollars pour réhabiliter les infrastructures du pays. Cette promesse électorale, le président américain en a précisé la portée avec son sens de la formule très personnel. “Après avoir si stupidement dépensé 7 000 milliards de dollars au Moyen-Orient, il est temps de commencer à investir dans NOTRE pays”, a-t-il tweeté dès les premières heures de la journée.