International Le conflit fait toujours rage en Syrie dans la zone de guerre de la Ghouta orientale visée par des raids aériens et des bombardements.

Aux abords de cette zone de guerre, des bus se tiennent prêts à évacuer la population. Parmi ceux-ci, un bus de la compagnie belge de transport De Lijn a été vu. La porte-parole de la société flamande a expliqué à la VRT la raison de la présence de ce bus dans cette zone de guerre : "De Lijn ne met normalement aucun bus sur le marché. Dans des cas exceptionnels, des anciens bus de ligne sont vendus. Surtout à des gens qui s’adressent à notre société afin de récupérer un bus pour une bonne action ou pour un autre projet."

Il s'agirait donc d'un bus vendu à un particulier qui a ensuite le loisir dans faire ce qu'il veut. Dans ce cas-ci, il s'agirait selon toute vraisemblance d'une revente.