International

Martin Selmayr, le nouveau secrétaire-général de la Commission européenne, est membre du CD&V depuis 2014, ressort-il d'une réponse transmise par l'exécutif européen à la commission du contrôle budgétaire du Parlement de l'UE, chargé de se pencher sur la procédure de nomination de M. Selmayr. 

L'Allemand, entré à la Commission européenne en 2004, a gravi les échelons avec une régularité inégalée. Le 21 février, il a été nommé secrétaire général adjoint, puis dans la foulée secrétaire général, de la Commission européenne, sans que l'avis de vacance de poste n'ait été publié.

Cette nomination particulièrement rapide du chef de cabinet de Jean-Claude Juncker a suscité de nombreuses questions et le Parlement européen s'est saisi du dossier. Après avoir entendu la semaine dernière le commissaire en charge des ressources humaines, Gunther Oëttinger, les eurodéputés ont transmis une nouvelle série de questions aux services de la Commission.

Des modifications suspectes de sa page Wikipédia 

L'une d'entre elles concernait des changements effectués sur la page Wikipédia relative à Martin Selmayr. Ce dernier y avait lui-même apporté des modifications vers 03h45 du matin au mois de décembre. Une action suspecte, aux yeux de certains eurodéputés qui se demandaient si le principal intéressé était déjà au courant à l'époque de ses chances d'accéder au poste de secrétaire-général de la Commission, alors que l'annonce de la retraite d'Alexander Italianer, son prédécesseur, n'a été annoncé que le 20 février.

Les escapades nocturnes de M. Selmayr sur Wikipedia n'avaient "rien à voir avec sa nomination par la suite en tant que secrétaire-général", a insisté la Commission.

Selon celle-ci, Martin Selmayr aurait simplement reçu pendant les vacances de fin d'année des messages d'amis, de membres de sa famille et de collègues lui signalant des erreurs sur la page Wikipedia le concernant. Il y était par exemple indiqué à tort qu'il était membre de la CDU de la chancelière allemande Angela Merkel, alors qu'il "est depuis 2014 déjà membre des chrétiens-démocrates flamands (le CD&V) en Belgique, où il réside", explique la Commission.

Des informations concernant ses convictions religieuses étaient également erronées. Martin Selmayr a donc procédé lui-même à des modifications, mais en concertation avec l'encyclopédie en ligne, qui les a aussi contrôlées, d'après l'exécutif.

Quant à savoir pourquoi l'ancien chef de cabinet de M. Juncker se promenait en pleine nuit sur sa page Wikipedia, le parlement n'a pas reçu de réponse.