International

L'aviation israélienne a mené lundi neuf attaques contre des "objectifs militaires" du Hamas dans le nord de la bande de Gaza en réponse à l'envoi de cerf-volants incendiaires vers le territoire israélien, a indiqué l'armée. Ces attaques ont visé deux sites militaires du Hamas et une unité de production d'armes, a affirmé l'armée dans un communiqué sans préciser si ces raids avaient fait des victimes.

Après les pierres, les cerfs-volants et les ballons incendiaires sont devenus les symboles du mouvement palestinien de protestation lancé le 30 mars à Gaza pour le "droit au retour" des Palestiniens chassés ou ayant fui leurs terres à la création de l'Etat d'Israël en 1948.

Depuis la fin mars plus de 300 incendies qui ont dévasté plusieurs milliers d'hectares de champs et broussailles ont été enregistrés, selon le service des pompiers israéliens.

La bande de Gaza est contrôlée par le mouvement islamiste Hamas, bête noire d'Israël.

Pour ceux qui font décoller ces torches volantes dans cette enclave soumise à blocus strict par Israël, elles sont un moyen de fortune pour faire mal aux Israéliens de l'autre côté de la barrière lourdement gardée par l'armée, tout en se tenant à distance des tirs israéliens qui ont fait au moins 130 morts depuis le 30 mars.

L'armée israélienne a blessé samedi deux Palestiniens qui lançaient des ballons incendiaires.

Une porte-parole militaire avait précisé qu'un "appareil aérien" israélien avait tiré près d'un groupe de Palestiniens qui lançaient des ballons incendiaires.

Selon le ministre de la Défense Avigdor Lieberman, 400 cerfs-volants ont été interceptés sur les quelque 600 lancés depuis le début de ce mouvement de protestation.